Rechercher
  • Julien Teste-Harnois

Omegle : la plateforme et ses dangers


* Certains contenus visuels de cet article pourraient choquer*


Vous connaissez Facebook, Instagram, Snapchat, etc., mais connaissez-vous Omegle? Bien qu’utilisé par des millions de personnes, si vous me répondez non, c’est fort possible.


Lancé en mars 2009, Omegle est une plateforme de messagerie instantanée. Comme c’est un site internet, c'est possible d'y accéder à partir de tous appareils pouvant utiliser un navigateur internet; comme un ordinateur, une tablette, un iPod touch, etc. Le but ? Nous permettre de rencontrer et discuter en direct, avec de parfaits inconnus répartis aux quatre coins du monde.


En arrivant sur le site (https://www.omegle.com/) vous aurez cette page.


On vous informe alors dans une toute petite phrase juste au-dessus du rectangle bleu qu’il faut avoir 18 ans et plus ou 13 ans et plus avec l’autorisation parentale pour utiliser Omegle. La réalité, c’est qu’il n’y a absolument aucun contrôle. En effet, il n’y a pas de compte à se créer pour utiliser la plateforme, pas besoin de confirmer son âge et c’est entièrement gratuit.


Deux options se présentent alors à l’utilisateur. Il peut soit communiquer par messages textes, ça revient à avoir une conversation écrite sur Messenger, mais avec un inconnu, ou encore par vidéo. S’il choisit l’option vidéo, voici comment ça se présente :


L’application va automatiquement, et aléatoirement, vous mettre en relation avec une autre personne qui va apparaître dans le carré gris que vous voyez sur la capture d’écran. En pratique, ça peut être avec plus d’une personne si plusieurs amis se regroupent ensemble au même endroit par exemple. Une fois connecté, vous pouvez utiliser l’outil de discussion à droite pour envoyer des messages textes ou vous pouvez tout simplement échanger de vive voix. Si la mise en relation ne vous plaît pas, aucun souci, vous cliquez 2 fois sur le petit carré « stop » et Omegle vous mettra en relation avec quelqu’un d’autre. Vous avez peut-être remarqué que dans le carré ou devrait normalement apparaître mon visage, il y a le visage d’une jeune femme. Voilà le premier danger d’Omegle.


Masquer son identité et se faire passer pour quelqu’un d’autre:


Il est évidemment possible de masquer son identité en cachant sa caméra avec son pouce par exemple, mais il y a plus. À partir d’un ordinateur et avec un petit logiciel gratuit, il est possible de faire afficher autre chose à la place de la vidéo de notre webcam. Ça peut être une image fixe, mais plus réaliste, ça peut aussi être une séquence vidéo. Dans mon cas, j’ai trouvé sur internet un vidéo d’un peu plus d’une minute d’une jeune femme se filmant assise devant sa caméra. Trouvé ici. J’ai intégré ce vidéo à mon logiciel et le tour est joué. C’est ce vidéo qui va apparaître et jouer à la place de la retransmission de ma webcam. Pour avoir fait le test sur Omegle, je vous confirme que c’est réaliste. J’ai eu plusieurs personnes qui m’ont salué sans se douter de rien et pensant qu’il avait vraiment à faire à cette jeune femme.


Contenu sexuel très explicite:


C’est là où ça devient très problématique. Vous avez peut-être lu le très bon article paru dans Lapresse sur Omegle, qui m’a d’ailleurs inspiré à écrire le mien. Il se trouve juste ici, et je vous invite à aller le lire si ce n’est pas déjà fait. Dans celui-ci, on nous explique que cette application est remplie de prédateurs et d’exhibitionnistes. Une expérience a été effectuée avec une jeune fille majeure, mais aux traits juvéniles, qui se fait passer pour une fille de 14 ans afin de voir comment les gens réagissent. Tout ça pour dire que le constat qui est fait est assez alarmant.


J’ai donc voulu tester par moi-même, et laissez-moi vous dire que je confirme leurs constatations. En moins de 5 minutes sur le site, je suis tombé sur ces 2 images qui remplaçaient une personne derrière sa caméra. De la même façon que je l’ai fait, mais affichant un contenu bien différent.


Je suis également tombé à deux reprises sur des hommes en train de se masturber en direct. Comme l’image est diffusée immédiatement après la mise en relation, même si tu es rapide sur le carré « stop », tu as eu le temps de voir.


Autant vous dire que comme en témoigne l’article de Lapresse, pour de jeunes enfants aux alentours de 13-14 ans, ça peut être traumatisant.


Je terminerais donc cet article en vous conseillant très fortement d’avoir une discussion avec vos jeunes enfants afin de voir s’ils fréquentent ce site internet. J’ajouterais également qu’après moins de 5 minutes sur Omegle, j’ai vite réalisé que la majorité des gens qui s’y trouvent sont des adolescents, je dirais dans la vingtaine, ou carrément des adultes. Alors combiné cela aux publicités sexuelles et actes sexuels en direct, je pense qu'il est facile d'affirmer que cette plateforme n’est clairement pas faite pour des jeunes de moins de 18 ans.

2,070 vues